PROJET DJOUM VERT: PILIER D’UN DJOUM AUJOURD’HUI EN PLEIN ESSOR.



FOCUS 

PROJET DJOUM VERT

PILIER D’UN DJOUM AUJOURD’HUI EN PLEIN ESSOR.

 

Ce vaste projet, prenant sa Source et se réclamant de la politique des Grandes Réalisations de Son Excellence Monsieur PAUL BIYA, Chef de l’Etat du Cameroun, mis en œuvre par sa Majesté FOUMANE NGANE Vincent, Maire de la Commune de Djoum, vise non seulement à développer le secteur agricole et booster l’économie locale, mais aussi l’embellissement de la ville de Djoum et de ses artères.

 

En prenant les rênes de la Commune de Djoum à l’issue du double scrutin municipal et législatif de 2013, Sa Majesté FOUMANE NGANE Vincent s’est immédiatement mis au travail pour réaliser sa vision : faire de Djoum une ville émergente.

Le projet de « Djoum vert » du Maire, Sa Majesté FOUMANE NGANE Vincent, consiste à mettre en œuvre une stratégie dont le ressort est la valorisation du potentiel en ressources humaines, agropastorales et naturelles de Djoum. C’est pour cette raison qu’il a axé  stratégiquement le développement intégral de sa Commune autour de trois piliers de croissance que sont le renforcement des capacités de tous les acteurs diversifiés intervenant dans la prise de décision, la création des structures de développement et de promotion du secteur agropastoral et la saine gestion des revenus issus de l’exploitation légale des ressources naturelles (forestiers, fauniques et minéralières).

Depuis la passation technique entre les deux exécutifs sortant et entrant le 28 Octobre 2013, le Maire a établi un programme ambitieux de réformes économiques en vue d’une prospérité future. « Il ne nous est désormais plus possible de dépendre uniquement des subsides de l’Etat pour dynamiser la croissance économique, déclarera-t-il, nous devons nous diversifier sur un mode durable. Tel est l’objectif du projet « Djoum Vert », qui guidera notre développement ».

Le développement durable est au cœur de la démarche de Sa Majesté FOUMANE NGANE Vincent. « En tant que Commune, nos terres, nos ressources forestières et minérales de même que notre environnement sont nos premiers capitaux et nous sommes déterminés à mettre en place un modèle de développement qui soit propre et durable, qui sache tirer parti de ces richesses sans les réduire ni les épuiser, dira-t-il ».

Ce projet, qui sera développé tout au long de sa mandature avec le soutien consenti de tout le Conseil municipal et l’approbation de la Tutelle, avec la participation de toutes les populations, du secteur privé et de l’administration publique, mènera notre Commune vers un développement durable.

S’éloignant de toute recherche de solutions rapides, ou de retour sur investissement à court terme, Sa Majesté FOUMANE NGANE Vincent s’est résolument tourné vers l’établissement des partenariats stratégiques qui permettront à la Commune de Djoum, d’utiliser les technologies adéquates et de répondre aux attentes du marché. Et continuera à faire de même dans d’autres secteurs.

La vision du développement de la Commune de Djoum est claire. Le Maire, Sa Majesté FOUMANE NGANE Vincent, et tout le Conseil municipal sont dédiés à sa mise en œuvre et  demeureront déterminés à mener les réformes et à établir des collaborations réciproquement bénéfiques avec des investisseurs responsables.

De toute évidence, de la pépinière municipale de production de plus de 350 000 plants cacaoyers par an et divers arbres fruitiers à la Maison du Planteur qui offre semences, fongicides et autres nécessaires pour toute exploitation agropastorale, en passant par le Parc de rupture et la Menuiserie municipale en pleine élaboration, les motifs pour investir à Djoum sont forts. Avant tout, Le Maire a  souhaité créer un environnement dans lequel la question n’est plus « pourquoi vivre et investir Djoum ? » mais « pourquoi ne vivons-nous pas et n’investissons-nous pas à Djoum ? ». La Commune de Djoum est ouverte au marché, elle est ouverte à tous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *