L’Ambassadeur de France au Cameroun et son épouse à Djoum



 

L’Ambassadeur de France au Cameroun et son épouse à Djoum

Accompagnés de Son Excellence Monseigneur Christophe ZOA Evêque de Sangmélima, Son Excellence Gilles THIBAULT, Ambassadeur de France au Cameroun et son épouse ont séjourné dans la ville de Djoum le 20 janvier 2017. Cette visite, privée, initiée par l’Apôtre de Sangmélima visait à faire revisiter l’œuvre française dans l’Arrondissement de Djoum au diplomate français.

Visite des installations de la Société forestière Française (SFID) installées à Djoum

De l’œuvre missionnaire à celle administrative, l’Ambassadeur a eu le temps de faire l’état des lieux pour envisager le futur. Il visitera la Société Forestière Industrielle de la Doumé (SFID) installée à Djoum et qui, par les nombreux emplois octroyés aux filles et fils de la localité, participe fortement à l’amélioration des conditions de vie des populations de Djoum.

 

 

 

Accueil à l’Ecole Catholique d’Abing

Il fera aussi un tour à la mission catholique pour visiter l’Eglise et son presbytère, l’Ecole catholique, le dispensaire, mais aussi rendre hommage aux tombes des sœurs françaises cruellement assassinées en 1991. Sa visite se poursuivra par le tour de la ville, mais aussi toutes les installations françaises à Djoum (Sous-préfecture, Prison, l’Hôpital etc…)

Le Maire de la Commune de Djoum, Sa Majesté Foumane Ngane Vincent, a tenu non seulement à remercier Leurs Excellences Monsieur l’Ambassadeur et Monseigneur Christophe ZOA pour le choix porté sur la ville de Djoum. « Ce choix, a-t-il déclaré, honore à plus d’un titre notre ville, mais surtout toutes nos populations ».

Verre d’amitié au domicile du Maire à sa résidence

Après avoir dressé un bref aperçu de la ville de Djoum sur le triple plan géographique, historique et économique, le Maire a rappelé à Monsieur l’Ambassadeur que « Djoum avec toutes ses potentialités naturelles, économiques et humaines et bien qu’elle affiche de nouvelles ambitions en relevant de nouveaux défis avec succès, n’échappe pas hélas aux différents maux dont souffrent les populations d’un pays en voie de développement ». Il citera entre autres : la destruction de l’écosystème par l’exploitation forestière, l’absence d’eau potable, l’insuffisance d’infrastructures scolaires, l’insuffisance énergétique à l’ère des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, le non accès pour nos PME aux financements….

Visite du campement Baka construit par des religieuses françaises

De même, il a rappelé que cette visite offrait un espace d’échanges et de partage qui permettra de dégager des pistes en vue de construire des alternatives à un développement durable pour les populations de la Commune de Djoum.

Comme doléances, Sa Majesté Foumane Ngane Vincent, Maire de la Commune de Djoum a émis le souhait de voir Monsieur l’Ambassadeur :

faciliter le jumelage avec certaines Communes de France dans le domaine de la coopération décentralisée, dans un sain et prospère partage ;

– faciliter l’accès à certaines dotations octroyées non seulement par l’Agence Française de Développement, mais aussi toutes les structures françaises d’aide au développement ; 

– faciliter la continuation de l’œuvre constructrice de Djoum par les Français, notamment dans le domaine oublié qui est celui des sports et Loisirs. Un complexe multisports ferait du bien à nos nombreux jeunes.

Visite à la Sous-préfecture de Djoum

Monsieur l’Ambassadeur, très satisfait et heureux de l’accueil et de toutes les dispositions prises lors de cette visite, a dit avoir pris bonne note de toutes les doléances formulées par le Maire et a promis accompagner le Développement de Djoum.

Monsieur l’Ambassadeur et son Epouse retourneront dans leur lieu de vie habituel, laissant les nombreuses populations venues pour la circonstance en liesse, dans les chants et la fête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *