BUDGET COMMUNAL 2017 : LE CONSEIL MUNICIPAL DE DJOUM AFFICHE SES AMBITIONS



BUDGET COMMUNAL 2017 :

LE CONSEIL MUNICIPAL DE DJOUM AFFICHE SES AMBITIONS

Le budget communal de Djoum pour le compte de l’exercice 2017 adopté par les Conseillers municipaux et approuvé par la Tutelle s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 1 118 113 934 (un Milliard Cent dix-huit millions neuf cent trente-quatre mille) F CFA, contre 1 395 182 275 (un milliard trois cent quatre-vingt-quinze millions cent quatre-vingt-deux mille deux cent soixante-quinze) francs CFA pour l’exercice 2016, soit une baisse de 19,86%. Cette baisse porte essentiellement sur la non prise en compte des arriérés des revenus forestiers et fauniques, du faible recouvrement de la RFA et de celui du rendement mitigé du matériel roulant. Néanmoins, le cap amorcé en 2016 a été maintenu par la budgétisation de la production de la pépinière communale, la vente des lots communaux, la contribution des crédits transférés et l’appui du PNDP.

Dans l’ensemble, les recettes de fonctionnement s’élèvent à 597 704 000 (cinq cent quatre vingt dix-sept million sept cent quatre mille) francs CFA, et les recettes d’investissement  à 520 409 934 (cinq cent vingt million quatre cent neuf mille neuf cent trente quatre) francs CFA. Soit respectivement 53,46% et 46,54% des recettes globales. Les crédits transférés, dans le cadre de la décentralisation, se situent à 525 709 934 (cinq cent vingt cinq million sept cent neuf mille neuf cent trente quatre mille). Soit 421 097 794 pour l’Etat, 10 000 000 pour le FEICOM et 94 612 140 pour le PNDP. Les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 301 160 000 (trois cent un million cent soixante mille) francs CFA et celle d’équipement et d’investissement à 816 953 934 (huit cent seize million neuf cent cinquante trois neuf cent trente quatre mille) francs CFA, soit respectivement 26,93% et 73,07% des dépenses totales. Les frais du personnel par rapport aux frais de fonctionnement représentent 27,73%.

Plus que par le passé, les raisons de continuer d’axer l’action autour de la composante infrastructure de croissance et développement institutionnel sont clairement définies. En choisissant de booster la production cacaoyère, Sa Majesté Foumane Ngane Vincent, Maire de la Commune, a opté de développer considérablement l’économie locale. Pour le Premier Magistrat de la Ville de Djoum, c’est l’une des voies royales pour sortir ses populations de la pauvreté et de l’oisiveté.

De même, il a rappelé aux Conseillers municipaux que le financement du développement économique et social de la Commune de Djoum passe par une attractivité renouvelée de l’environnement des affaires, dans la rigueur et la moralisation, si chères au Président de la République Son Excellence Paul BIYA.

Pour le Maire, Il n’y a aucun gouvernement ou aucune Commune, à sa Connaissance, qui distribue de l’argent à ses populations. « Nous allons, a-t-il déclaré, continuer de créer des conditions pour la création des richesses pour ceux qui se mettent au travail ».

Le Maire énumérera néanmoins quelques uns de ses projets prioritaires pour l’année 2017. Nous trouvons entre autres

Prioritairement, nous aurons :

  • la mise en œuvre du projet d’éclairage public de la ville de Djoum par énergie solaire ;
  • la construction du centre zootechnique et vétérinaire ;
  • la construction d’un bloc maternel à l’école maternelle d’Aboélon ;
  • l’équipement de la maison du planteur ;
  • l’aménagement des aires de jeux et du lotissement communal ;
  • la délocalisation et l’aménagement du cimetière et de la décharge communaux ;
  • la construction de deux dalots à Lono et Evindi ;
  • l’entretien des routes communales ;
  • la réhabilitation du centre de santé intégré de Mellen Zamane ;
  • l’acquisition des médicaments ;
  • la réalisation des projets des communautés riveraines estimés à 33 000 000 de francs CFA.

Pour le Préfet, dont la présence, l’encadrement et les conseils ont rehaussé l’éclat des assises, Djoum est en pleine mutation et mériterait que tous les projets porteurs inscrits dans le plan de campagne soient réalisés. Il a félicité le Maire pour le travail qui se fait.

Ce conseil s’est achevé par la présentation du nouveau bijou de la Commune de Djoum, ceci par une note emprunte de convivialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *