Les activités de la mairie

MINFOF

EXCELLENCE FORESTIERE ET FAUNIQUE 2016

Commune de Djoum : Meilleure gestionnaire des forêts du sud.

A l’occasion de la célébration de la première édition de l’Excellence Forestière dans la Région du Sud organisé par la Délégation Régionale des Forêts et de la Faune au mois de février 2017, la Commune de Djoum a remporté haut la main le premier prix et le trophée faisant d’elle la meilleure gestionnaire des forêts du Sud-Cameroun.

S’il est vrai que cette distinction est le résultat de la rigueur et moralisation imposées par Sa Majesté Foumane Ngane Vincent, Maire de la Commune de Djoum, dans la gestion de la forêt communale, il n’en demeure pas moins vrai la bonne gestion forestière de la Commune de Djoum tire sa force de la connaissance et du respect des textes en vigueur.

D’une superficie de 15270 hectares, la Forêt Communale de Djoum a été créée par Décret de classement N°2002/1070/PM du 19 juin 2002. Elle a connu la réalisation de :

  • La cartographie de base du massif ;
  • L’inventaire d’aménagement ;
  • Les études socio-économiques ;
  • Le Plan d’aménagement approuvé par lettre N°11189/L/MINFOF/SG/DF/SDIAF du 15 mai 2009 ;
  • Le Plan de Gestion du bloc quinquennal (UFE N°1) approuvé par lettre N°2086/L/MINFOF/SG/DF/SDIAF/SA/CA du 23 septembre 2009 ;
  • Le plan d’aménagement révisé et approuvé ;
  • L’étude d’impact environnemental et social ;
  • Le plan de gestion du bloc quinquennal (UFE N°2)

Avec la signature d’une convention de partenariat avec la SFID en 2014, toutes les Normes d’Intervention en Milieu Forestier (NIMF) sont de rigueur, de même que la production de tous les Rapports Annuels d’Intervention Forestiers (RAIF).

Deux comités paysans forêts sont créés autour de la forêt communale et participent à l’aménagement et à l’exploitation de cette forêt.

La gestion de ses revenus obéit scrupuleusement aux exigences de l’Arrêté conjoint N°0076 MINATD/MINFI/MINFOF du 26 juin 2012 fixant les modalités de planification, d’emploi et de suivi de la gestion des revenus provenant de l’exploitation des ressources forestières et fauniques destinés aux communes et aux communautés villageoises.


MINAT

DES CASES COMMUNAUTAIRES VOIENT LE JOUR

Dans les villages Nkolafendek et Mellen dans le Canton Bulu, sur la nationale N°9, ces cases communautaires affichent belles-allures. Construite par la Commune de Djoum sur fonds propres, ces dernières, qui sont des lieux de rencontres communautaires, devront pouvoir permettre aux populations des villages de se rassembler autour du Chef de village, aux associations de tenir leurs réunions, mais aussi ces dernières sont capables d’abriter des événements spéciaux (mariages).

Pour les populations, qui dit merci en redemande encore davantage, les populations de ces villages ont émis le vœu de voir le Centre de Santé Intégré de Nkolafendek réhabilité. Elles ont remercié le Maire pour les nombreux appuis aux étudiants et aux maîtres de parents. Elles lui ont promis de l’accompagner dans toutes les actions qu’il mène en faveur du développement de la localité.


MINEE

Electrification Rurale : La lumière pour tous à NKOLENYENG

             Il est 18 heures 45 minutes ce 18 février 2017, lorsque Sa Majesté BIFANE ELLE, Chef de 3ème degré pousse un ouf de soulagement : « ENFIN LA LUMIERE ». Pour lui, Nkolenyeng sort des ténèbres car sans électrification le village et tous ses habitants sont coupés du reste du monde.

En effet, grâce aux revenus de la forêt communautaire dont le village bénéficie des retombées, par la gestion directe, le village a acquis un groupe électrogène et mis en place des installations devant servir à alimenter tous les ménages. Avec le temps, les poteaux électriques se sont endommagés, ce qui a plongé le village dans le noir après 18 heures, rendant ainsi les nuits longtemps.

Grâce à une subvention de la Commune de Djoum, une équipe de techniciens a été recrutée aux fins non seulement de fabriquer une cinquantaine de poteaux en béton, mais aussi de poser les câbles électriques dans tout le village. Tous les ménages en ont été bénéficiaires.

Ainsi, en pleine campagne de lutte contre la pauvreté, le de la Commune de Djoum s’est donné un nouveau pari : favoriser l’accès aux populations des zones rurales à cette donnée, si caractéristiques du développement de l’homme qu’est l’électricité.

Face à cette grande réalisation en HIMO, toutes les populations ont exprimé leur profonde gratitude à l’endroit de Sa Majesté Foumane Ngane Vincent, et lui demandé de poursuivre son œuvre de développement de Djoum en continuant de privilégier le bien commun, car seul profitable à tous.


MINEDUB

DES TOITURES REHABILITEES

Les élèves a l’abri des intempéries a l’Ecole Publique Minko’o dans le Canton Fang centre et à l’Ecole Publique de Mveng dans le Canton Bulu a l’abri des intempéries.

 

Suite à l’état de délabrement de certaines toitures ajouté à certains sinistres secondaires dans les Ecoles Publiques de Minko’o et de Mveng, la Commune de Djoum a entrepris de réhabiliter ces toitures. Cette intervention, très saluée par Sa Majesté Mengatta Essa’a Ferdinand Louis, les Directeurs des écoles suscitées et les nombreux parents d’élèves, a permis aux élèves de commencer le deuxième trimestre de l’année en cours en toute sérénité.

 


MINEPIA

INAUGURATION DE L’AIRE D’ABATTAGE

La Communauté musulmane était en fête ce samedi 14 janvier 2017 à l’occasion de l’inauguration solennelle de l’aire d’abattage. Aux cotés de Monsieur le Sous-préfet de l’Arrondissement de Djoum, du Maire de la Commune de Djoum et de nombreuses autorités administratives, traditionnelles et politiques, les opérateurs de la filière bœuf et de nombreux consommateurs se sont rassemblés au quartier Bitébiokang, précisément au camp blanc pour ladite cérémonie.

 

 

En effet, construite en 2015, par le biais du Budget d’Investissement Public, ce bâtiment a pour vocation de fournir à tous les opérateurs de la filière industries animales des conditions idoines et hygiéniques de travail afin que le désordre clandestin observé dans les quartiers, qui met toujours en confrontation ces derniers avec le reste des populations prenne fin.

Un centre zootechnique déjà en construction viendra s’ajouter à ces réalisations dans le domaine de l’élevage, des pêches et des industries animales pour le plus grand bien non seulement des opérateurs suscités, mais aussi de toutes les populations de la commune de Djoum.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *